géographie



236 800 km², c’est la superficie d’un pays où montagnes et plateaux occupent les deux tiers d’un territoire couvert à 50 % de forêts. Le Phou Bia culmine à 2 820 m.
Avec 1 898 km au Laos, le mythique Mékong est le principal fleuve d’un pays soumis au régime climatique des moussons. De mai à octobre, les vents du sud-ouest apportent des pluies abondantes. Dès novembre, la saison sèche fait chuter la température qui peut atteindre 0°C en montagne. Les grosses chaleurs sévissent de mars à mai, accompagnées des premiers orages qui annoncent Pimay, le nouvel an lao.


Les 6 521 998 habitants du Laos se répartissent en 47 ethnies.
Les Lao Loum
(Lao des plaines) résident traditionnellement dans la vallée du Mékong ou le long de ses affluents et parlent le lao. Leur vie sédentaire repose sur la culture des rizières.
Les Lao Theung
(Lao des pentes), dont font partie les Kammu et les Lamet, vivent dans les montagnes de moyenne altitude, entre 300 et 900 m. Premiers habitants du pays, ils pratiquent la culture sur brûlis et la cueillette.
Les Lao Soung
(Lao des montagnes) vivent à plus de 1 000 m d’altitude. Venus de Birmanie, du Tibet et du sud de la Chine, ils sont les plus récents immigrants. Le groupe le plus important est celui des Hmong. Les Mien forment le second plus grand groupe de Lao Soung dont font aussi partie les Lisu, les Lahu, ou les Akha.

L’économie est largement dominée par la riziculture, mais on cultive aussi café, arachide, coton et tabac. L’élevage, essentiellement vivrier, concerne surtout buffles, boeufs et volailles.
L’exploitation des ressources naturelles – bois, minerais, énergie hydroélectrique – représente une part de plus en plus importante de l’économie du pays. Le tourisme est une véritable manne économique depuis l’ouverture aux nouveaux mécanismes économiques en 1988.

Publicités